Building facade with smart windows from left to right on a large brick and modern glass building with a shot of the clouds and outdoors.
Office space in building with floor to ceiling smart glass windows.
Information
Propriétaire
Pennsylvania Housing Finance Agency
Architecte
Murray Associates Architects, P.C.
Produit
SageGlass LightZone®
Taille du projet
1 022 m²
Livraison
2020
Contenu

Défi

La Pennsylvania Housing Finance Agency (PHFA) apporte son soutien pour l’accession à la propriété et le financement des loyers aux particuliers et aux familles ayant des besoins spécifiques en matière de logement. Elle soutient également à ce titre les pratiques de conception et de construction durables. Lorsque son siège social, situé à Harrisburg en Pennsylvanie, a dû être rénové, l’agence en a profité pour passer des paroles aux actes en matière de durabilité et montrer sa capacité à atteindre des objectifs de performance élevés tout en maîtrisant les coûts. La PHFA a ainsi mis son cabinet d’architectes (Murray & Associates) au défi de concevoir un bâtiment passif. Lorsqu’ils ont étudié si cette démarche était réaliste dans le cadre de la conception existante, ils se sont heurtés à un obstacle de taille pouvant compromettre la labellisation : la pénétration de chaleur trop importante due à la façade vitrée.

Économies d’énergie, confort, contrôlabilité et objectifs de durabilité ambitieux tels que le bâtiment passif, le tout sans sacrifier la surface vitrée : voilà les promesses tenues par le vitrage dynamique.
Benedict Dubbs
Murray Associates

Solution

La conception des bâtiments passifs met automatiquement l’accent sur l’enveloppe du bâtiment, de sorte que l’équipe avait projeté d’installer un mur-rideau certifié bâtiment passif pour obtenir un bon coefficient U. Cela ne résolvait toutefois pas le problème du gain de chaleur solaire. Benedict Dubbs de chez Murray & Associates a commencé à envisager l’utilisation du vitrage dynamique pour solutionner le problème. « Si nous n’avions pas utilisé le vitrage dynamique, explique-t-il, nous aurions dû compenser les pertes d’énergie ailleurs, par exemple en ajoutant des panneaux solaires ou d’autres éléments permettant de réaliser des économies d’énergie, et ce bâtiment était déjà à la limite. » La visitedu siège social de Saint-Gobain North America, situé à Malvern, en Pennsylvanie a permis à Benedict Dubbs d’expérimenter le vitrage SageGlass et de vérifier qu’en plus d’aider son projet à obtenir la labellisation Bâtiment Passif, le vitrage dynamique aurait des effets bénéfiques sur les usagers.

 

Avantages

Benedict Dubbs remarque : « J’ai déjà eu l’occasion d’utiliser des stores automatisés, mais grâce à l’absence de pièces mobiles, SageGlass agit en toute discrétion pour aider à créer un espace avec un maximum de lumière naturelle et de vue sur l’extérieur. » En outre, lorsque l’on compare SageGlass à des vitrages standard munis de stores mécaniques, l’impact sur les coûts n’est « pas significatif, surtout si l’on considère les avantages pour les usagers et la facilité d’utilisation pour l’équipe et le personnel de la PHFA. » Obtenir le label Bâtiment Passif et procurer confort et bien-être aux occupants était important pour Benedict Dubbs et son équipe, mais ils souhaitaient également faire passer un message plus large à la communauté des concepteurs quant aux possibilités s’offrant à eux : « économies d’énergie, confort, contrôlabilité et objectifs de durabilité ambitieux tels que le bâtiment passif, le tout sans sacrifier la surface vitrée : voilà les promesses tenues par le vitrage dynamique. »