< Retour à Visionary Insights

VISIONARY INSIGHTS

Enquête sur le confort au travail

20 Juin 2018

D’innombrables conférences regorgent de nouvelles recherches démontrant le lien entre l’environnement intérieur et son impact sur les occupants. Ce corpus croissant de recherches nous permet de mieux comprendre et maîtriser la façon dont nous concevons, exploitons et gérons des bâtiments plus adaptés aux personnes. À force de discussions, on en oublie les réponses à une question simple : que pensent les employés de la façon dont leur environnement de travail les affecte ?

Pour répondre à cette question, SageGlass et Saint-Gobain ont mené une enquête conjointe auprès de 400 collaborateurs aux États-Unis afin de recueillir directement leurs avis [i]. Les données recueillies démontrent la valeur que les gens accordent à certains facteurs clés de confort, mais révèlent aussi que nous avons encore beaucoup à faire pour répondre à leurs besoins. Vous trouverez ci-dessous les principaux résultats de cette enquête, ainsi que les infographies correspondantes.

 

Pour ceux qui disent bénéficier de suffisamment de lumière naturelle au travail :

  • 41 % se sentent plus décontractés
  • 47 % se sentent plus énergiques
  • 28 % se sentent plus productifs
  • 68 % estiment être de meilleure humeur

Cliquez ici pour accéder à l'infographie

Si ces conclusions sont positives, la majeure partie des personnes sondées ne bénéficient cependant pas d’un éclairage naturel :

  • 90 % préféreraient travailler près d’une source de lumière naturelle, mais seulement 36 % y ont accès depuis leur espace de travail.
  • 65 % des personnes qui ont accès à un éclairage naturel baissent les stores au moins une partie de la journée de travail. Sur ce pourcentage :
    • 23 % des personnes sont alors déçues de ne pas avoir accès à la lumière du soleil.
    • 19 % se sentent moins énergiques
    • 17 % estiment être de moins bonne humeur

Cliquer ici pour accéder à l'infographie

L’insatisfaction au travail s’étend au-delà de la lumière du jour:

  • 47 % respirent un air vicié et estiment que la qualité de l’air est mauvaise.
  • 73 % ont trop froid et 63 % ont trop chaud (il semble finalement qu’il n’y ait que des mécontents)
  • 72 % trouvent l’atmosphère lumineuse globale irritante ou distrayante.
  • 65 % sont dérangés par le bruit excessif.

Cliquer ici pour accéder à l'infographie

Les données sont à la fois sobres et claires.  Il ne nous reste plus qu’à fournir aux gens ce qu’ils attendent.

 


[i] Enquête réalisée par le cabinet Amplitude Research, Inc. auprès de 400 collaborateurs aux États-Unis entre le 22 mars et le 1er avril 2016.

Sur le même sujet: