< Retour

Une enquête montre que les architectes entretiennent une relation ambivalente avec le soleil

14 Juin 2012

La plupart des architectes conviennent que les personnes travaillent mieux dans des bâtiments où la lumière naturelle abonde. Selon une nouvelle enquête menée par Hanley Wood, l’une des plus grandes sociétés de médias et d’information au sein de l’industrie de la construction, le fait d’apporter et de contrôler la lumière naturelle sont des préoccupations majeures dans la conception des bâtiments. Cette enquête a été commanditée par SAGE, le plus grand fabricant de vitrage électrochrome dynamique.

Parmi les quelque 500 architectes interrogés, plus de 99 % estiment que les personnes exercent mieux leur travail ou leurs activités dans des bâtiments exposés à la lumière naturelle. En outre, 98 % des architectes interrogés considéraient que les occupants travaillaient mieux lorsqu’ils disposaient d’une vue et d’une connexion avec l’extérieur.

Toutefois, en l’absence de régulation, un ensoleillement abondant peut nuire aux occupants du bâtiment autant qu’il leur est bénéfique, en engendrant des problèmes tels que l’éblouissement et de gain de chaleur. C’est la raison pour laquelle plus de 93 % des architectes interrogés s'accordent également à dire que le contrôle solaire constitue un défi majeur lorsque des vitres sont incorporées à un bâtiment.

 

Les vitres, traditionnellement considérées comme des éléments à double tranchant

Le solutions conventionnelles de contrôle solaire frustrent les architectes qui aiment employer les vitres dans leurs conceptions. Les volets, stores et persiennes mécaniques entravent non seulement la lumière du soleil lorsqu'ils sont fermés, mais limitent aussi l’exposition à la lumière naturelle et la vue sur l’extérieur, raisons d'être des fenêtres. Par conséquent, seuls 39 % des architectes indiquent être satisfaits des options de contrôle solaire actuelles, et 17 % indiquent clairement ne pas être satisfaits par les options traditionnelles.

Cette étude récente soutient la proposition de valeur des nouveaux vitrages technologiques tels que SageGlass®, qui se teinte et s’éclaircit électroniquement sur demande afin de réguler les rayons du soleil sans entraver la vue sur l’extérieur.

L’enquête a également montré que l’utilisation de vitrage performant sur le plan énergétique est conforme aux objectifs de conception verte de la majorité des architectes. Environ deux tiers des architectes interrogés affirment qu’ils tiennent généralement compte des principes LEED® lorsqu’ils conçoivent des bâtiments. Ce point de vue témoigne d’une sensibilisation croissante aux pratiques de conception durables dans l’industrie au cours des dix dernières années et est de bon augure pour les nouvelles technologies de vitrage qui peuvent apporter une contribution directe à l’obtention des crédits LEED et la réalisation de ses objectifs environnementaux.

« L’enquête de Hanley Wood valide la proposition de valeur de SageGlass et bon nombre des facteurs qui expliquent son essor sur le marché », affirme Derek Malmquist, vice-président Marketing chez SAGE. « Outre les économies d’énergie et l’amélioration de la durabilité, le vitrage dynamique offre aux architectes et aux vitriers une solution unique de régulation solaire. SageGlass peut être contrôlé afin de laisser pénétrer exactement la quantité de lumière adaptée pour maximiser l’efficacité du bâtiment sans jamais avoir à sacrifier la lumière naturelle ou la connexion avec l’extérieur. »

L’une des idées reçues au sein de l’industrie est que le vitrage dynamique est trop onéreux pour les projets traditionnels. L’étude suggère que les comportements sont peut-être en train de changer sur ce point. Presque 75 % des architectes avaient un avis positif ou neutre sur l’accessibilité financière des nouvelles technologies telles que le vitrage dynamique, ce qui diffère sensiblement des perceptions antérieures au sein de l’industrie (un architecte sur cinq indique être d’accord ou tout à fait d’accord avec le fait que le vitrage dynamique est abordable par rapport à d’autres systèmes de régulation solaire conventionnels).

Parmi les raisons de ce changement de comportement, on peut noter que les vitrages dynamiques tels que SageGlass ont un coût quasiment équivalent à celui des systèmes conventionnels lorsque les architectes considèrent le coût total de la solution. En effet, avec les méthodes traditionnelles de contrôle solaire, les coûts ont tendance à s’accumuler rapidement. Avec des systèmes de régulation solaire traditionnels, les architectes doivent prévoir un budget pour des volets / stores (ainsi que pour l’installation et l’entretien), des auvents extérieurs (ainsi que pour le transport et l’installation), des systèmes CVC plus conséquents, une consommation accrue d’énergie, l’éclairage et pour les frais liés aux pics de consommation d’électricité.

« Le vitrage électrochrome est généralement l’option la plus économique si l’on considère la solution dans son ensemble. Avec le vitrage dynamique, l’architecte et le verrier doivent prévoir un budget pour le vitrage et c’est tout », indique Derek Malmquist. « D’une certaine façon, on pourrait le comparer à un smartphone que l’on utilise désormais à la fois comme appareil photo, agenda, fournisseur de messagerie, ordinateur portable et téléphone. Avec SageGlass, aucun dispositif de contrôle solaire supplémentaire – qui aurait été essentiel il y a quelques années à peine – n’est nécessaire. »

 

À propos d’Hanley Wood

Hanley Wood, LLC, est une société de médias et d’information de premier plan au service des industries de la conception résidentielle et commerciale et de la construction. Par l’intermédiaire de ses plateformes d’exploitation, la société produit des magazines et des sites Web primés, des salons et des événements, des renseignements sur les marchés et des solutions de marketing personnalisées. Hanley Wood est également le plus grand éditeur de plans de logements en Amérique du Nord. www.hanleywood.com.

 

À propos de SageGlass

Innovation de Saint-Gobain, SageGlass® est un vitrage dynamique pouvant être teinté ou éclairci électroniquement afin d’optimiser la lumière naturelle et d’améliorer l’expérience humaine dans les bâtiments. SageGlass gère l’ensoleillement et la chaleur pénétrant dans un bâtiment, réduisant ainsi sa consommation énergétique tout en améliorant le confort et le bien-être des occupants. SageGlass remplace avantageusement volets et stores car il préserve la vue sur l’extérieur et ne nécessite pas de maintenance particulière. SageGlass est fabriqué à Faribault (Minnesota, États-Unis), au cœur de la « Silicon Valley de l’industrie des fenêtres ». Pour plus d’informations, rendez-vous sur :  www.sageglass.com et suivez-nous sur TwitterFacebook, Linkedin etYoutube.

 

À propos de Saint-Gobain

Saint-Gobain conçoit, produit et distribue des matériaux et des solutions pensés pour le bien-être de chacun et l’avenir de tous. Ces matériaux se trouvent partout dans notre habitat et notre vie quotidienne : bâtiments, transports, infrastructures, ainsi que dans de nombreuses applications industrielles. Ils apportent confort, performance et sécurité tout en répondant aux défis de la construction durable, de la gestion efficace des ressources et du changement climatique. 

39,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015 - Présent dans 67 pays - Plus de 170 000 collaborateurs

Pour plus d’informations sur Saint-Gobain, rendez-vous sur www.saint-gobain.com et suivez l’entreprise sur Facebook et Twitter.

Languages