< Retour

Place à la nouveauté: rénovations à l'aide du vitrage électrochrome

Par Derek Malmquist, vice-président Marketing

Mar. 23, 2016

Selon le rapport World Green Building Trends MarketWatch 2016, 43 % des architectes interrogés aux États-Unis déclarent qu'ils réaliseront des rénovations écologiques au cours des trois prochaines années. Et les États-Unis ne sont pas le seul pays concerné par cette tendance : la moyenne mondiale s'élève également à 37 %.

Sur la base de ces données, les rénovations constituent clairement une priorité en Amérique du Nord et dans le reste du monde. Même le Mexique et le Canada ont enregistré un pourcentage similaire en matière de réalisation de rénovations écologiques au cours des trois prochaines années.

Comme vous le savez probablement, les bâtiments sont l'un des principaux consommateurs de ressources naturelles et représentent une grande partie des émissions de gaz à effet de serre impactant le changement climatique. Aux États-Unis, les bâtiments représentent 38 % de l'ensemble des émissions de dioxyde de carbone et 73 % de la consommation énergétique totale ; cependant, en dotant les bâtiments d'éléments durables, nous pouvons contribuer à réduire les émissions de carbone.

Et les statistiques ne mentent pas ! Les bâtiments écologiques consomment bien moins d'énergie par rapport à la moyenne des bâtiments commerciaux. Selon une récente étude, le pourcentage de réduction des émissions de dioxyde de carbone attribué aux bâtiments LEED est estimé à 4,92 % d'ici 2030.

Avec des résultats de ce type, les tendances actuelles du marché suggèrent que les propriétaires et gestionnaires immobiliers investiront environ 960 milliards de dollars d'ici 2023 afin de rendre leur infrastructure construite existante plus écologique.

Alors que des opportunités sur le marché des rénovations de bâtiments continuent de se présenter, nous ne pouvons pas nous empêcher de remarquer la façon dont les propriétaires et développeurs immobiliers mettent de plus en plus l'accent sur la réévaluation de leurs bâtiments existants et leur rénovation afin d'améliorer leur efficacité énergétique.  

Le vitrage électrochrome est un excellent produit pour les rénovations en raison de sa capacité à réduire la dépendance à des systèmes CVC énergivores et à des éclairages électriques au plafond. En outre, ce produit est facile à installer, tout en permettant aux occupants de préserver un lien avec la nature et en améliorant l'expérience globale en intérieur, comme l'a démontré notre rénovation du Kimmel Center à Philadelphie.

Avant l'installation de SageGlass, la terrasse de jardin Dorrance H. Hamilton du Kimmel Center était englobée à l'intérieur d'une voûte de verre de 45 m de haut et souffrait de problèmes monumentaux en matière de régulation solaire. Ces problèmes ont fait grimper les températures intérieures à près de 38 degrés, créant ainsi un espace inhabitable. L'installation de 195 m² de notre vitrage dynamique au-dessus de la terrasse intérieure a permis de la transformer en une élégante structure en verre et en acier régulant le bruit, améliorant le confort des occupants et offrant une superbe vue sur la ville. Notre vitrage électrochrome réduit l'éblouissement et les apports solaires sans obstruer la vue à couper le souffle de l'espace, ce qui a transformé cette terrasse quasiment inhabitable en un agréable lieu de rassemblement. La terrasse de jardin Hamilton remplit désormais sa fonction initialement prévue de lieu spectaculaire dédié aux soirées mondaines et aux réceptions de mariages.

Comme la majorité des bâtiments existent déjà et que les nouvelles constructions représentent un faible pourcentage du marché, il est important de prendre en considération les opportunités que présentent les projets de rénovation pour le secteur du vitrage électrochrome. Les rénovations à l'aide de vitrage électrochrome ont également un impact positif sur l'environnement en réduisant la dépendance à des systèmes CVC énergivores et à des éclairages électriques au plafond.  Même si les rénovations de façades peuvent être considérées comme onéreuses, ces installations offrent un retour sur investissement significatif à long terme et améliorent le confort global des occupants, ce qui peut avoir des conséquences positives supplémentaires.