< Retour

LUMIÈRE SUR LE VERRE ET L'ÉCLAIRAGE NATUREL POUR L'ENVIRONNEMENT CONSTRUIT : ÉVOLUTION DES FENÊTRES

16 Août 2016

Les fenêtres ont considérablement évolué au cours du dernier siècle en passant du statut de grandes gaspilleuses d'énergie à celui de matériaux de construction très économes en énergie, voire producteurs d'énergie excédentaire dans certains cas. Voici l'une des conclusions-clés d'une récente rétrospective historique sur l'évolution de l'industrie des fenêtres publiée dans Architect Magazine.

Du simple vitrage plein de courants d'air aux fenêtres intégrant une isolation triple vitrage à basse émissivité, en passant par les technologies optimisant l'ensoleillement comme les revêtements électrochromes de SageGlass, voire les panneaux photovoltaïques dotés d'un film fin, les fenêtres ont évolué pour atteindre des objectifs de plus en plus ambitieux en matière d'efficacité énergétique afin de répondre au changement climatique et de réduire notre dépendance aux combustibles fossiles.

L'auteur Jenny Jones écrit :

« Lorsque la guerre des gratte-ciel a éclaté à Chicago et à New York dans les années 20 et 30, les architectes ont commencé à réfléchir à la façon dont l'ensoleillement et les apports solaires des vastes fenêtres des tours affecteraient le confort des occupants, ce qui a déclenché une révolution dans les technologies de vitrage. Des équipes projets ont commencé à remplacer les fenêtres simple vitrage pleines de courants d'air par des vitrages isolants double vitrage (une solution innovante à l'époque) et à intégrer du vitrage riche en fer et doté de sa teinte verte caractéristique, afin de réduire les apports solaires et de réguler le climat intérieur. »

Languages